Cathédrale Saint-Julien du Mans - Intérieur - Sarthe

par Nadine Dvx  -  25 Octobre 2016, 10:59  -  #Sarthe, #Photographies, #Le Mans, #Nadine Dvx

La cathédrale du Mans se compose d'une nef Romane des (XIème siècle) et (XIIème siècles). Un Chœur Gothique du (XIIIème siècle), et d'un transept des (XIVème siècle) et (XVème siècles). Plusieurs influences sont visibles, on peut rapprocher le portail Sud du portail Royal de Chartres, et le Chœur à celui de la cathédrale Normande de Coutances. C'est un édifice particulièrement riche, tant par son architecture que par son mobilier et son décor.

Cathédrale Saint Julien du Mans - Intérieur
Cathédrale Saint Julien du Mans - Intérieur
Cathédrale Saint Julien du Mans - Intérieur
Cathédrale Saint Julien du Mans - Intérieur
Cathédrale Saint Julien du Mans - Intérieur
Cathédrale Saint Julien du Mans - Intérieur
Cathédrale Saint Julien du Mans - Intérieur
Cathédrale Saint Julien du Mans - Intérieur
Cathédrale Saint Julien du Mans - Intérieur

Cathédrale Saint Julien du Mans - Intérieur

Les chapelles au nombre de 12, abritent, pour la plupart, les tombeaux des illustres hommes de la région. On y trouve, effectivement, les tombeaux de Charles IV, Comte du Maine, mort en (1472), sculpté par Francesco Laurana, le tombeau de Guillaume du Bellay Langey, Vice Roi du Piémont et cousin du poète Joachim du Bellay, mort en (1543), sculpté par Pierre Bontemps, et du cardinal Grente, évêque du Mans de (1918) à (1959), la plus connue est certainement celle dédiée à la Vierge Marie où l'on a découvert, il y a quelques années, un trésor de la peinture sacrée. Des spécialistes ont, en effet, mis au jour plusieurs fresques sur lesquelles ils ont dénombré, 47 Anges musiciens peint au cours du (XIVème siècle).Voir les photos de la Chapelle de la Vierge.

Les chapelles au nombre de « 12 », abritent, pour la plupart, les tombeaux des illustres hommes de la région.
Les chapelles au nombre de « 12 », abritent, pour la plupart, les tombeaux des illustres hommes de la région.
Les chapelles au nombre de « 12 », abritent, pour la plupart, les tombeaux des illustres hommes de la région.
Les chapelles au nombre de « 12 », abritent, pour la plupart, les tombeaux des illustres hommes de la région.
Les chapelles au nombre de « 12 », abritent, pour la plupart, les tombeaux des illustres hommes de la région.
Les chapelles au nombre de « 12 », abritent, pour la plupart, les tombeaux des illustres hommes de la région.
Les chapelles au nombre de « 12 », abritent, pour la plupart, les tombeaux des illustres hommes de la région.

Les chapelles au nombre de « 12 », abritent, pour la plupart, les tombeaux des illustres hommes de la région.

Les grandes orgues, installées au fond du croisillon sud du transept, furent réalisées, entre 1529 et 1535, par le facteur Pierre Bert dans un buffet de style Renaissance, conçu et sculpté suivant les directives de Symon Hayeneufve. En 1634, les frères Jean et François de Héman restaurent l'orgue qui a alors 42 jeux. En 1848, la division du Récit est agrandie et celle du pédalier est renforcée par les frères Claude qui portent le nombre de jeux à 46.

En 1913, le nombre de jeux est augmenté à 52. Louis Vierne inaugure l'instrument ainsi transformé.

En 1954, la partie instrumentale est classée par les Monuments Historiques.

De 1959 à 1963, Pierre Chéron entreprend une restauration qui sera achevée par Joseph Beuchet pour la partie mécanique et la maison Danion-Gonzalez pour la partie sonore néoclassique. L'instrument est inauguré par Gaston Litaize en 1974.

Les grandes orgues, installées au fond du croisillon sud du transept, furent réalisées, entre 1529 et 1535, par le facteur Pierre Bert.
Les grandes orgues, installées au fond du croisillon sud du transept, furent réalisées, entre 1529 et 1535, par le facteur Pierre Bert.
Les grandes orgues, installées au fond du croisillon sud du transept, furent réalisées, entre 1529 et 1535, par le facteur Pierre Bert.
Les grandes orgues, installées au fond du croisillon sud du transept, furent réalisées, entre 1529 et 1535, par le facteur Pierre Bert.
Les grandes orgues, installées au fond du croisillon sud du transept, furent réalisées, entre 1529 et 1535, par le facteur Pierre Bert.

Les grandes orgues, installées au fond du croisillon sud du transept, furent réalisées, entre 1529 et 1535, par le facteur Pierre Bert.

~~ Christ en croix conçu et fabriqué par l’artiste Goudji.

Cathédrale Saint-Julien du Mans - Intérieur - Sarthe
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :