Les Coccinellidae - Coccinelles

par Nadine Dvx  -  30 Avril 2020, 17:07  -  #Faune, #macro, #Photographies

~~Les Coccinellidae, en français coccinellidés, sont une famille d'insectes de l'ordre des coléoptères, appelés aussi coccinelles, ou encore familièrement ou régionalement bêtes à bon Dieu ou pernettes.

 

~~Les coccinelles figurent parmi les insectes utilisés par l'homme : beaucoup d'espèces se nourrissent en effet de pucerons et sont donc utilisées en lutte biologique comme insecticide nature.

 

~~Le nombre de taches de la coccinelle dépend de l'espèce, dont il peut être une clé d'identification.

Il ne dépend pas de son âge, contrairement à la croyance populaire.

~~ La Coccinelle asiatique (Harmonia axyridis).

©entomart

La Coccinelle asiatique (Harmonia axyridis) est une espèce de coccinelle aphidiphage (qui se nourrit de pucerons), originaire de Chine. Dès le début du XXème siècle, mais surtout plus massivement vers la fin des années 1980, elle a été importée en Europe et aux États-Unis pour la lutte biologique. Son comportement, sa prolificité et sa voracité en font désormais une espèce invasive nuisible pour les coccinelles autochtones qu'elle tend à éliminer.

~~ Cette coccinelle présente une large gamme de coloris, allant du rouge à points noirs au noir à points rouges, en passant par de nombreuses nuances de jaune. Les élytres sont ornés de zéro à 19 points.

Un amour de coccinelle - Nadine Dvx - Lire la vidéo en plein écran

~~ Harmonia axyridis - Coccinelle stigma - Chilocorus stigma.

~~ Son identification est assez facile à faire, car elle est noire, et ne porte que deux taches rouges sur le dos, soit une par élytres, d'où son nom anglais de 'Twice-stabbed lady beetle'.

Coccinelle stigma - Chilocorus stigma
Coccinelle stigma - Chilocorus stigma

Coccinelle stigma - Chilocorus stigma

~~Harmonia axyridis - Coccinelle arlequin

~~Certaines coccinelles possèdent des élytres (ailes antérieures durcies qui recouvrent les ailes postérieures) noires avec deux gros points rouges. D’autres possèdent deux petits points rouges additionnels vers l’arrière, ou sont décorées d’une douzaine de petits points rouges. À l’inverse, il existe des coccinelles avec des élytres rouges, ornées d’une vingtaine de points noirs. Toutes ces coccinelles arlequin, bien que très différentes d’aspect extérieur, appartiennent pourtant à la même espèce, H. axyridis.

Harmonia axyridis - coccinelle arlequin

Harmonia axyridis - coccinelle arlequin

~~Coccinelle (Harmonia axyridis) noire avec points oranges.
~~Originaire de Chine, dès le début du XXe siècle, surtout plus massivement vers la fin des années 1980, elle a été importée en Europe et aux États-Unis pour la lutte biologique. Son comportement, sa prolificité et sa voracité en font désormais une espèce invasive nuisible pour les coccinelles autochtones qu'elle tend à éliminer.
~~Cette coccinelle présente une large gamme de coloris, allant du rouge à points noirs au noir à points rouges, en passant par de nombreuses nuances de jaune. Les élytres sont ornés de zéro à 19 points.

 

Les Coccinellidae - Coccinelles
Les Coccinellidae - Coccinelles

~~Coccinelle asiatique (Harmonia axyridis).

Coccinelle asiatique (Harmonia axyridis).
Coccinelle asiatique (Harmonia axyridis).
Coccinelle asiatique (Harmonia axyridis).

Coccinelle asiatique (Harmonia axyridis).

~~Coccinelle - Calvia quatuordecimguttata est une espèce d'insectes coléoptères, une coccinelle orangée à seize points blancs dont les bordures des élytres sont transparents.

~~Coccinelle à 14 points blancs.

Coccinelle à 14 points blancs - Halyzia sedecimguttata

Coccinelle à 14 points blancs - Halyzia sedecimguttata

 ~~Psyllobora vigintiduopunctata

~~La coccinelle à vingt-deux points (Psyllobora vigintiduopunctata) elle est également appelée Thea vigintiduopunctata est une espèce d'insectes coléoptères, la seule en Europe du genre Psyllobora.

~~Le genre Psyllobora regroupe des coléoptères fongivores de la famille des coccinellidés.  

~~On la trouve dans la végétation basse où elle se nourrit de rouilles (fonges).

Coccinelle à vingt-deux points - Psyllobora vigintiduopunctata
Coccinelle à vingt-deux points - Psyllobora vigintiduopunctata

Coccinelle à vingt-deux points - Psyllobora vigintiduopunctata

~~Endomychus coccineus , nom commun Écarlate Endomychus ou Fausse coccinelle.

~~ Le corps est ovale, convexe et les côtés du pronotum sont presque droits. La tête et les jambes sont noires. Le pronotum est rouge brillant, avec une zone longitudinale noire. Les élytres sont rouge brillant, chaque élytre montre deux grandes taches noires ovales. Dans de rares cas, le pronotum est complètement rouge, les taches noires sur les élytres peuvent être totalement ou partiellement absentes.

Écarlate Endomychus ou Fausse coccinelle
Écarlate Endomychus ou Fausse coccinelle

Écarlate Endomychus ou Fausse coccinelle

~~Henosepilachna argus.

~~La coccinelle de la bryone, dite « coccinelle du melon » dans le sud de la France, porte le nom scientifique de Henosepilachna argus. Elle a été décrite par le pharmacien français Étienne Louis Geoffroy en 1762. (vu en Sarthe).

~~C'est une coccinelle de 6 à 8 mm de long (même taille que la coccinelle à 7 points). Elle est garnie de 11 points.

~~ Elle pourrait être confondue à d'autres espèces si elle n'était pas la seule coccinelle dont les élytres sont garnies de poils très fins, ras et denses. Ils sont invisibles sans loupe ou microscope, mais ils donnent une apparence mate à pelucheuse à cette coccinelle, alors que toutes les autres de cette taille ont des élytres lisses et brillantes.

Coccinelle garnies de poils- Henosepilachna argus
Coccinelle garnies de poils- Henosepilachna argus
Coccinelle garnies de poils- Henosepilachna argus

Coccinelle garnies de poils- Henosepilachna argus

~~La coccinelle à sept points (Coccinella septempunctata).

~~La couleur classique rouge des élytres de ces insectes explique l'étymologie de leur nom qui vient du latin coccinus : « écarlate ». Elle leur sert de moyen naturel de défense.

~~ Les Coccinellidae, en français coccinellidés, sont une famille d'insectes de l'ordre des coléoptères, appelés aussi coccinelles, ou encore familièrement ou régionalement bêtes à bon Dieu ou pernettes.

~~La coccinelle à sept points (Coccinella septempunctata) et la coccinelle à deux points (Adalia bipunctuta), sont les deux espèces autochtones.

Coccinelle à sept points (Coccinella septempunctata).
Coccinelle à sept points (Coccinella septempunctata).
Coccinelle à sept points (Coccinella septempunctata).
Coccinelle à sept points (Coccinella septempunctata).
Coccinelle à sept points (Coccinella septempunctata).
Coccinelle à sept points (Coccinella septempunctata).
Coccinelle à sept points (Coccinella septempunctata).
Coccinelle à sept points (Coccinella septempunctata).
Coccinelle à sept points (Coccinella septempunctata).

Coccinelle à sept points (Coccinella septempunctata).

 

~~Au premier stade, la larve mesure de 1,9 à 2,1mm puis grandit.

~~Au second stade, les côtés sont ornés d’une tache orange ou les premiers et seconds segments abdominaux.

~~Au troisième stade, la coloration orange couvre les domaines latéraux dorsaux et dorsaux du premier segment abdominal et des domaines latéraux dorsaux des deuxième à cinquième segments abdominaux .

~~La larve se nourrissant de pucerons. Les couleurs indiquent que la larve est à son quatrième stade de développement.

 

Larves de coccinelle
Larves de coccinelle
Larves de coccinelle

Larves de coccinelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Nadine Dvx 27/04/2020 22:46

Merci François pour votre visite !

François 11/03/2020 09:15

Bravo pour ce blog et merci pour son enseignement ... François