Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Sarthe et les petits coins et recoins de l'hexagone !

La Sarthe et les petits coins et recoins de l'hexagone !

Je découvre la Sarthe un département cachant des trésors hérités d'une histoire haute en couleurs, au cœur de ses paysages verdoyants. des rues médiévales du vieux Mans dominées par l'imposante cathédrale Saint-Julien, chef-d'oeuvre des bâtisseurs du Moyen Age, l'abbaye cistercienne de l'Epau, la splendeur de l'abbaye de Solesmes, haut lieu du chant grégorien, de la grâce des châteaux du Lude et du Grand-Lucé aux rudes forteresses qui dominent la campagne, la Sarthe vous plonge dans un passé envoûtant. Les forêts domaniales, la vallée de la Sarthe, au fil de l'eau quelques haltes s'imposent : Malicorne, berceau des faïenciers, Solesmes, Sablé.. et un petie détour à Asnières sur Vègre, l'un des beaux villages de France. La Vallée du Loir, pays de vin et de châteaux ( Le Lude,Bazouges,Courtanvaux ), des villes et villages de charme. ~~Et petits coins et recoins de l'hexagone. - Photographies non libres de droits. © Nadine Dvx ©. Tous droits réservés Photos not free of rights. © Nadine Dvx ©. All rights reserved - Elles ne peuvent être utilisées qu'avec mon accord.


Enceinte du moyen-âge, muraille gallo-romaine du Mans, côté Sarthe.

Publié par Nadine Dvx sur 25 Février 2017, 00:01am

Catégories : #France, #Pays de la Loire, #Photographies, #Sarthe, #Photos, #Le Mans, #Muraille du Mans, #Enceinte, #Enceinte gallo-romaine, #Rempart, #Tours, #Poternes

~~Vindunum (ou aussi Vindinum) est le nom latin (d'origine celtique) de l'actuelle ville du Mans.

~~La Muraille du Mans, vue de l'enceinte romaine côté Sarthe.

  1. ~~Ce rempart dessine un quadrilatère irrégulier d'environ 450 mètres de long et ses 200 mètres de large, l'enceinte a concentré le cœur de ville pendant plus de 17 siècles. C'est en référence à sa couleur que la ville du Mans est qualifiée de "ville rouge". Une teinte qu'elle doit à sa construction de briques, de pierres de roussard liées par un mortier rose.
  2. ~~La construction de l'enceinte du Mans ne peut se dater en dehors de cette tranche chronologique allant de la fin des années 270 jusqu'au début des années 300.
  3. ~~Onze tours sont encore visibles sur les trente ou trente-cinq qui ont pu exister, dont dix sur la face ouest où elles sont régulièrement disposées tous les trente-six mètres. Ces tours sont de formes différentes. La plus répandue est la forme demi-circulaire. La forme la plus originale se voit sur la tour des Pans-de-Gorron, tour hexagonale. Toutes ces tours sont pleines à l'exception de trois qui ont une chambre basse.
  4. ~~Le rempart ne possède pas de véritables fondations. Un lit de moellons corrige les inégalités du terrain et assure l'horizontalité de l'assise des blocs ou des dalles constituant la base du soubassement. Dans l'angle sud-ouest, près de l'église Saint-Benoît, des pilotis de bois servent de fondation pour assurer la stabilité dans un terrain gorgé d'eau.

~~Autrefois !

Autrefois, Muraille du Mans.
Autrefois, Muraille du Mans.
Autrefois, Muraille du Mans.
Autrefois, Muraille du Mans.

Autrefois, Muraille du Mans.

~~Tour du Cavalier, XVème siècle.

Tour du cavalier, XVème siècle, le Mans.
Tour du cavalier, XVème siècle, le Mans.
Tour du cavalier, XVème siècle, le Mans.

Tour du cavalier, XVème siècle, le Mans.

~~Poterne de Gourdaine, IIIe siècle.

~~Contreforts de l'enceinte.

Poterne de Gourdaine IIIème siècle, le Mans.
Poterne de Gourdaine IIIème siècle, le Mans.
Poterne de Gourdaine IIIème siècle, le Mans.

Poterne de Gourdaine IIIème siècle, le Mans.

~~Tour des Pans-de-Gorron, du IIIème siècle.

Rue Denfert-Rochereau, elle est de forme hexagonale, à pans coupés.

Tour des Pans-de-Gorron IIIème siècle, le Mans.
Tour des Pans-de-Gorron IIIème siècle, le Mans.

Tour des Pans-de-Gorron IIIème siècle, le Mans.

~~Décor de la tour des Pans-de-Gorron.
 

Décor de la  tour des Pans-de-Gorron, le Mans.
Décor de la  tour des Pans-de-Gorron, le Mans.

Décor de la tour des Pans-de-Gorron, le Mans.

~~Tour Madeleine, du IIIème siècle.

Rue Denfert-Rochereau, elle doit son nom à une maison canoniale. La partie antique s'élève sur 14 m. Elle comporte une maçonnerie romaine. Le parement, qui s'élève en oblique, comprend une suite de bandes horizontales aux motifs géométriques.

Tour Madeleine, le Mans.
Tour Madeleine, le Mans.
Tour Madeleine, le Mans.

Tour Madeleine, le Mans.

~~Décor de la tour Madeleine.

~~Le mur même de l'enceinte s'élève en un double parement composé sur ses deux faces par une maçonnerie en petit appareil à assises réglées, avec alternance de moellons et de rangs de briques.
Les constructeurs ont joué sur la couleur des moellons pour créer une certaine polychromie dans le décor purement géométrique : losanges, triangles, cercles pointés, chevrons et X. Le noyau central du mur consiste en un blocage de rocailles, de briques noyées dans la chaux blanche, assurant au tout une très grande dureté
.

Décor de la  tour Madeleine, le Mans.
Décor de la  tour Madeleine, le Mans.
Décor de la  tour Madeleine, le Mans.

Décor de la tour Madeleine, le Mans.

~~Arrachement de la Tour Hueau, IIIème siècle.

Enceinte du moyen-âge, muraille gallo-romaine du Mans, côté Sarthe.
Enceinte du moyen-âge, muraille gallo-romaine du Mans, côté Sarthe.
Enceinte du moyen-âge, muraille gallo-romaine du Mans, côté Sarthe.

~~Tour du Tunnel, IIIème siècle.

Tour du Tunnel, IIIème siècle, le Mans.
Tour du Tunnel, IIIème siècle, le Mans.
Tour du Tunnel, IIIème siècle, le Mans.
Tour du Tunnel, IIIème siècle, le Mans.

Tour du Tunnel, IIIème siècle, le Mans.

~~Poterne du Tunnel, IIIème siècle.

Poterne du Tunnel, IIIème siècle, le Mans.
Poterne du Tunnel, IIIème siècle, le Mans.

Poterne du Tunnel, IIIème siècle, le Mans.

 ~~Vestiges de la tour de l’Estang, IIIème siècle. 

Tour de l’Estang, IIIème siècle, le Mans.
Tour de l’Estang, IIIème siècle, le Mans.
Tour de l’Estang, IIIème siècle, le Mans.

Tour de l’Estang, IIIème siècle, le Mans.

~~Tour de Tucé, du IIIème siècle.

Rue St Hilaire, Haute de 7 m. 80, elle marie trois états de construction et tient son nom de l'hôtel du XVIème siècle qui l'englobe.

Tour de Tucé, le Mans.

Tour de Tucé, le Mans.

~~Tour des Ardents, du IIIème siècle.

Rue Saint-Hilaire, seuls subsistent le massif plein et la chambre basse, aveugle, tronquée au XVIIIème siècle pour asseoir la construction d'un hôtel particulier.

~~Décor de la tour des Ardents.

Tour des Ardents, le Mans.
Tour des Ardents, le Mans.

Tour des Ardents, le Mans.

~~La Grande Poterne,

 Vue de la  rue de la Verrerie et de la rue de la Porte Sainte Anne. La face externe de la poterne se compose de jambages formés de gros blocs, supportant un arc en plein cintre, formé par une alternance de grandes et petites briques. Cet arc est renforcé, en sous-œuvre, par un arc moderne. Un lit de briques en à plat coiffe l'arc et supporte un cordon de moellons de calcaire alternant des faces carrées et rectangulaires. Un lit double de briques coiffe le tout, haut de 86 centimètres, formant une ornementation accompagnatrice du parement de la courtine.

 

~~Autrefois la Grande Poterne !

Autrefois, la Grande Poterne, le Mans.

Autrefois, la Grande Poterne, le Mans.

La Grande Poterne, le Mans.
La Grande Poterne, le Mans.
La Grande Poterne, le Mans.

La Grande Poterne, le Mans.

~~Tour du Vivier du IIIème siècle.

Rue de la porte Ste Anne. Elle tient son nom de la fontaine qui borde la rue de la porte Sainte Anne. Haute de 13 m., elle conserve la plus haute élévation de maçonnerie romaine, malgré son devers. Fondée sur trois lits de blocs, elle comporte un parement qui a conservé treize plages, porteur d'un décor varié entre les cordons de briques. Trois grandes ouvertures en plain cintre, au niveau de la onzième plage, éclairent la chambre correspondant avec le chemin de ronde. Une fenêtre rectangulaire (moderne) est percée dans le mur de la chambre basse aveugle.

Tour du Vivier du IIIème siècle, le Mans.
Tour du Vivier du IIIème siècle, le Mans.
Tour du Vivier du IIIème siècle, le Mans.

Tour du Vivier du IIIème siècle, le Mans.

~~Décor de la tour du Vivier.

Décor de la tour du Vivier, le Mans.
Décor de la tour du Vivier, le Mans.
Décor de la tour du Vivier, le Mans.

Décor de la tour du Vivier, le Mans.

~~Tour des Ecoles du IIIème siècle.

En partie détruite.

Enceinte du moyen-âge, muraille gallo-romaine du Mans, côté Sarthe.

~~Tour d'Oigny.

Elle porte le nom de l'hôtel construit en retrait de l'enceinte au milieu du XVIème siècle, détruit en 1919. L'élévation romaine de 7,5 m. se trouve surmontée par plusieurs mètres de maçonnerie moderne.

Emprunter le passage, pour découvrir la tour. 

 

Tour d'Oigny, le Mans.
Tour d'Oigny, le Mans.
Tour d'Oigny, le Mans.

Tour d'Oigny, le Mans.

~~Poterne du Petit St Pierre, appelée porte Péchaume.

 A 2 m de la face externe, apparaissent les vestiges du passage voûté composé d'un arc de cercle de briques de 38 cm, qui réduisaient le passage

Poterne du Petit St Pierre, appelée porte Péchaume, le Mans.
Poterne du Petit St Pierre, appelée porte Péchaume, le Mans.

Poterne du Petit St Pierre, appelée porte Péchaume, le Mans.

~~Petite Poterne, IIIe siècle.

Escaliers de la petite Poterne, rue Saint Pavin de la cité et rue de la Verrerie.
 

Enceinte du moyen-âge, muraille gallo-romaine du Mans, côté Sarthe.
Enceinte du moyen-âge, muraille gallo-romaine du Mans, côté Sarthe.

~~Tour du Petit Saint-Pierre, IIIe siècle.

Elle se cache derrière un porche, en partie détruite.

Tour du Petit Saint-Pierre, IIIe siècle, le Mans

Tour du Petit Saint-Pierre, IIIe siècle, le Mans

~~Les calcaires et grès locaux, dont les gisements sont nombreux autour de la ville, se retrouvent sous la forme de moellons en petit appareil ou de pierres de grandes tailles. La masse de ces pierres est estimée à 140.000tonnes. Des matériaux récupérés d’anciens bâtiments, détruits car ils se situaient dans le périmètre du futur glacis défensif de l'enceinte, sont également employés. La construction de l’enceinte a nécessité 400.000 briques. La masse des matériaux utilisés et les différentes tailles de briques indiquent que plusieurs ateliers fonctionnaient en même temps. L’ensemble, pierres et briques, est lié par du mortier rose étanche (béton),composé de brique pilée associée à du sable et de la chaux. Il est notamment visible aux Pans de Gorron.

~~Les trous visibles sur les faces des courtines et sur les tours correspondent à l’emplacement des boulins (poutre d’échafaudage), posés au moment où l’on débute la maçonnerie.

~~L’enceinte est, aujourd’hui, remarquable par son état de conservation et l’originalité des parements qui en font l'exemple le mieux préservé du monde romain avec les enceintes des deux capitales impériales, Rome et Constantinople.Le décor illumine les courtines en bandes horizontales alternant quatorze motifs géométriques polychromes, uniques ou associés,triangles, cercles pointés, losanges et sabliers. Les contrastes sont obtenus grâce à trois types de matériaux. Les pierres de roussard tapissent le fond brun, les pierres claires et les briques dessinent le décor. Muraille imposante, décorée sur toute sa longueur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cavernes 12/03/2017 11:49

Bravo, un grand merci pour cette superbe visite

Nadine Dvx 13/03/2017 17:51

Merci pour votre visite, bien amicalement,

Angeline 09/03/2017 14:31

très beau blog sur la photographie. un plaisir de me promener ici.

Nea 03/03/2017 10:35

Reportage très beau et intéressant Bravo!!!

Nadine Dvx 04/03/2017 19:01

Merci Nea pour ta visite.
Nadine

Nea 03/03/2017 10:35

Tres beau et intéressant reportage Bravo!!!

gerard 26/02/2017 09:10

Superbe reportage sur la ville et le Vieux-Mans !

Nadine Dvx 26/02/2017 17:09

Merci, Gérard, bien amicalement,

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents