Les Chrysomeles ou Chrysomelidae - Ordre des coléoptères.

par Nadine Dvx  -  3 Juin 2021, 17:13  -  #Faune, #macro, #Photographies

Insectes de l'ordre des coléoptères et de la famille des Chrysomelidae.

 

~~Sous le nom de Chrysomèles sont regroupés plusieurs petits coléoptères, dont les larves sont des dévoreuses de feuilles, des défoliatrices.
Les chrysomèles adultes sont brillantes, comme métallisées, mais bien que superbes elles sont nuisibles au jardin.
Ne mesurant que quelques millimètres la chrysomèle hiberne dans les feuilles mortes pour ne réapparaître qu'au printemps suivant, vers la mi-avril.
Une femelle pond entre 200 et 300 œufs, de couleur jaune, qu'elle cache sur l'envers des feuilles. Il faut compter 3 ou 4 générations par an.
Les larves naissent trois semaines après la ponte. Elles sont plus nuisibles que les adultes,  grignotant avec avidité les feuilles en ne laissant que les nervures.

~~Les chrysomèles appréhendent leur environnement grâce aux odeurs émises par les plantes et se protègent de la prédation en libérant dans l'atmosphère un bouquet de composés volatils répulsifs ou toxiques.

~~Elles sont souvent brillamment colorées (l'étymologie grecque du mot chrysomèle, de chrysos « doré », et melolanthion « hanneton », signifiant littéralement coléoptère doré) et ce caractère distinctif est un signal d'avertissement de leur toxicité.

~~La grande famille des chrysomèles ou Chrysomelidae est divisée en 19 sous-familles et rassemble environ 37 000 espèces herbivores réparties dans le monde entier.

Le doryphore (Leptinotarsa decemlineata).

 

Il appartient à la famille des Chrysomélidés. Il est originaire d’Amérique. Il a été introduit en France dans la région de Bordeaux en 1922, et s’est généralisé sur le territoire français puis européen dès 1940. Il se nourrit des feuilles de plantes de la famille de la pomme de terre (Solanacées). Il peut donc également s’attaquer aux cultures d’aubergines et, plus rarement, de tomates. Sa pullulation mène rapidement à la destruction de la culture.

L’adulte hiverne dans le sol, à des profondeurs comprises entre 25 et 40 cm. Au printemps, après une pluie et lorsque la température du sol atteint 14 °C, l’insecte sort du sol. Ils s’accouplent après deux semaines d’alimentation. La durée de vie de l’insecte adulte est de 1 à 2 ans.

Le développement des œufs est très rapide, et il leur faut seulement 4 à 10 jours pour éclore. Les larves parviennent à leur développement complet en 15 jours puis descendent dans le sol pour se nymphoser. Ce stade dure 8 à 15 jours selon les conditions climatiques.
La durée minimale du cycle total est de 5 à 6 semaines seulement (entre 25 et 28°C).
La sortie printanière des adultes enfouis est très échelonnée à partir du mois d’avril. On peut donc trouver dans la même culture des adultes, des larves à tous les stades et des œufs.

 Leptinotarsa décemlineata - Chrysomèle - Coléoptère - (Sarthe)
 Leptinotarsa décemlineata - Chrysomèle - Coléoptère - (Sarthe)

Leptinotarsa décemlineata - Chrysomèle - Coléoptère - (Sarthe)

Chrysolina americana 

 

La chrysomèle du romarin ou chrysomèle américaine (qui ne vient pas d'Amérique) aux élytres brillantes vertes à bandes pourpres et aux reflets métalliques ; taille 5 à 8 mm. Elle apprécie particulièrement les plantes de la famille des lamiacées : lavande, romarin, sauge, thym... dont elle grignote les feuilles et les boutons floraux. Cependant, les dégâts restent relativement discrets.

 Chrysolina americana - Chrysomèle - Coléoptère - (Sarthe)
 Chrysolina americana - Chrysomèle - Coléoptère - (Sarthe)
 Chrysolina americana - Chrysomèle - Coléoptère - (Sarthe)

Chrysolina americana - Chrysomèle - Coléoptère - (Sarthe)

Le criocère du lis (Lilioceris lilii).

 

Est une espèce d'insectes de petite taille, 7 à 8 mm, et il se manifeste dès les premiers beaux jours. Coléoptères de la famille des Chrysomelidae qui est originaire d'Europe et d'Asie. Il a été introduit en Amérique du Nord. Cet insecte pouvant atteindre de 6 à 9 mm de long et considéré comme « nuisible » quand il pullule. Il vit dans les endroits relativement humides des régions tempérées.

~~De l’œuf à l'adulte, en passant par la larve et la nymphe, chez lui tout est rouge !

Au terme de son développement la larve s'enterre et se confectionne un cocon à la fois souple et très résistant. Les cocons sont toujours enrobés de terre (agglutinée au début de leur construction), et ils sont donc difficiles à trouver. La larve va y poursuivre son développement se métamorphoser en nymphe, puis en insecte adulte, lequel émergera au printemps suivant.

 Le criocère du lis (Lilioceris lilii) - Chrysomèle - Coléoptère - (Sarthe)
 Le criocère du lis (Lilioceris lilii) - Chrysomèle - Coléoptère - (Sarthe)

Le criocère du lis (Lilioceris lilii) - Chrysomèle - Coléoptère - (Sarthe)

Confusions possibles avec Chrysomela saliceti - Chrysomela tremulae et Chrysomela populi.

 

- La Chrysomèle du peuplier (Chrysomela populi) a la tête, les pattes, les antennes et le pronotum noirs. Les élytres sont rouges avec une petite tache noire à l’apex. Les antennes sont renflées à leur extrémité. Habitat : Sur les peupliers.

- La Chrysomèle du tremble (Chrysomela tremula) et la Chrysomèle du saule (Chrysomela saliceti) lui ressemblent beaucoup mais elles ne possèdent pas de tache sombre à l’apex des élytres. Elles sont plus petites (6 à 10 mm), le pronotum de la première a les angles basaux saillants et les côtés proches de la base sinués, la deuxième a un pronotum très transverse à côtés arrondis et se trouve plus souvent sur les saules que sur les peupliers.

 ~~Si je la rencontre à nouveau, je prendrai l’apex de ses élytres  !!

 Chrysomela saliceti ou Chrysomela tremulae ou Chrysomela populi - Chrysomèle - Coléoptère - (Sarthe)
 Chrysomela saliceti ou Chrysomela tremulae ou Chrysomela populi - Chrysomèle - Coléoptère - (Sarthe)
 Chrysomela saliceti ou Chrysomela tremulae ou Chrysomela populi - Chrysomèle - Coléoptère - (Sarthe)

Chrysomela saliceti ou Chrysomela tremulae ou Chrysomela populi - Chrysomèle - Coléoptère - (Sarthe)

 Les bruches (Bruchinae) - Famille des Chrysomèles - Coléoptère.

 

Les bruches - Bruchinae - Sont une sous-famille d'insectes de la famille des Chrysomèles (Chrysomelidae) qui sont des coléoptères.

~~Les bruches sont de petits insectes de l'ordre des coléoptères, dont les larves vivent à l'intérieur de graines et de fruits de diverses espèces végétales, notamment les graines de fabacées (ou légumineuses). Le terme s'applique à différentes espèces appartenant à plusieurs genres de la famille des Chrysomélidés. Le genre principal est le genre Bruchus.

Ils sont en général de couleur brunâtre, certains avec des motifs plus colorés. C'est par les couleurs et motifs qu'on va parfois pouvoir faire l'identification de l'espèce, ou par l'apparence du pygidium, qui est le bout de l'abdomen, qu'on devra le faire. Les antennes sont souvent dentées comme un peigne chez les mâles, et plus filiformes chez les femelles. Ces insectes de 3 à 5 mm de long peuvent causer des dégâts importants aux réserves de graines, notamment dans les pays chauds.

Les bruches (Bruchinae) - Famille des Chrysomèles - Coléoptère - (Sarthe)
Les bruches (Bruchinae) - Famille des Chrysomèles - Coléoptère - (Sarthe)
Les bruches (Bruchinae) - Famille des Chrysomèles - Coléoptère - (Sarthe)

Les bruches (Bruchinae) - Famille des Chrysomèles - Coléoptère - (Sarthe)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

gerard 09/06/2021 18:24

Pas trop fan de ces petites bêtes...mais les photos sont belles...

Nadine Dvx 11/06/2021 17:26

Merci Gérard, bonne fin de semaine !